Des projets adaptés (?) pour la ZAC des Facs ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

 

Zone des facsIl s’agit de l’aménagement d’une friche de 6,5 hectares, une superficie d’une certaine rareté dans le 94, et à y regarder de plus près, d’une réelle rareté car très bien desservie en transport public (RER A), très bien localisée et bénéficiant d’excellents équipements publics (existants et programmés) ; en tout cas, une friche d’une rare valeur pour Saint-Maur.

 

Une friche également, que la précédente équipe municipale voulait transformer en parc ; une friche que la municipalité actuelle souhaite emblématique de son image de modernité conservatrice, tout en veillant à un subtile équilibre entre les avis en présence.

Une friche pour laquelle nous défendons un aménagement aux dimensions sociale, environnementale, urbanistique et culturelle, exemplaires.

 

(Pour une présentation technique du projet, voir le site officiel de la municipalité de Saint-Maur)

 

Quelques éléments de débats (Echos de la réunion publique du 14 juin 2010 en mairie). 

 

 

 

Généralités

« Les projets présentés (deux projets avec ou sans dalle et coût financier identique..) sont issus du choix politique de limiter au maximum la « densification » que voudrait imposer le « projet du Grand Paris » : pour cela le COS du quartier est limité et passe de 1,4 à 0,9, « en réservant 12 000 m2 pour la création d’un parc qui deviendra le plus grand de Saint-Maur devant celui de l’ « Abbaye » qui ne fait « que » 9000 m2 », dit Monsieur Plagnol, maire de Saint-Maur..

La pérennité du projet est de 30 ans donc garantie d’autant du maître d’œuvre.

 

Stationnement/circulation

310 logements prévus (on s’est déjà exprimé sur l’insuffisance de logements sociaux) et 616 places de stationnements ; est-ce suffisant ?

Les voitures ne peuvent circuler à l’intérieur du « projet ». L’accès se fait néanmoins par la construction d’une nouvelle voie à double sens le long de la voie ferrée avec blocage au milieu car c’est « ici » l’ accès à un vaste parking. Des embouteillages seront à craindre au niveau des deux issues : avenues Condorcet et La Fayette, ce qui inquiète déjà les riverains.

Des dégagements piétons sont à l’étude vers le RER La Varenne (il existe déjà une sortie av Pierre Sémard) ou par une passerelle à un endroit non déterminé.

Il est proposé par le public de créer une sortie voiture de l’éco-quartier à la hauteur du lieu-dit « la guillotine ».

En tout cas, il est fait mention d’études de circulation et de stationnement sans que l’on puisse en savoir davantage.

 

Equipements

310 logements et pas d’école maternelle ou primaire ? Est-ce bien raisonnable ?

Il est répondu qu’une étude à été faite et que les écoles Champignol et Cazeaux devraient suffire, toutefois lorsque le projet en sera au «  plan d’aménagement de zone », il sera possible de revoir les capacités scolaires.

Les finances de la ville étant réduites, il est possible que le « centre nautique/piscine » et la crèche soient concédées au privé (c’est même certain !), de même pour la maison de retraite.

Un auditeur dénonce l’urgence de la reconstruction du collège Pissarro qui « tombe » en ruine et devient dangereux pour la sécurité de tous. Le maire se félicite de la saine pression des parents d’élèves sur le conseil général qui participe activement au projet

 

Logements

Un participant dénonce le faible nombre de logements sociaux (150) alors que 10% des Saints-Mauriens seraient sous le seuil de pauvreté et qu’il y aurait 2 000 familles en attente de logements. Le maire répond que son projet est équilibré et qu’il préfère de petits programmes bien intégrés dans les quartiers.

.

Impact du projet « Grand Paris » ?

Monsieur Plagnol répond que ce quartier aurait été idéal pour une gare du « Grand Paris » avec une densification urbaine à la clé mais qu’actuellement il conserve la maîtrise du développement de la « Zac » par l’avancement de son projet d’éco-quartier.

 

Que faire de la partie réservée à la commune ?

Une « maison de quartier Champignol » , une annexe de la mairie, un centre culturel … : rien n’est décidé.

 

Calendrier des travaux:

Octobre 2010, derniers accords avec les partenaires fonciers.

Fin 2010, choix de l’aménageur.

2012, premier coup de pioche… pour la reconstruction du futur collège Pissarro.

 

Qu’en penser ?

 

Une superficie insuffisante pour le locatif social (12 000m2 sur 58 800m2)

Pas d’école prévue

Un projet insuffisamment ouvert : pas de moyen pour circuler/échanger au-delà/au-dessus des voies ferrées

Pas de descriptif du financement

La dénomination « Eco-quartier » : labellisation technique ou labellisation marketing ? Quelles garanties ?

Un projet  que nous voulons exemplaire et de référence pour ces dimensions sociale, environnementale, urbanistique et culturelle, il reste du chemin à parcourir.

Copyright ©2017 www.pssaintmaur94.org
f t g m